2020 21 nwt carolyne prevost

Trouver la forme

Carolyne Prévost a toujours été une athlète multisports, mais depuis qu’elle a découvert le CrossFit, l’ancienne d’Équipe Canada a grandement amélioré ses capacités athlétiques

Chris Jurewicz
|
5 juin 2021
|

Carolyne Prévost voit arriver des joueuses plus jeunes chaque année et est bien consciente que sa carrière de hockeyeuse tire à sa fin.

Mais de simplement dire qu’elle s’accroche serait injuste. À 31 ans, Prévost est l’une des joueuses les plus âgées de l’Équipe Sonnet, le club torontois de l’Association des joueuses professionnelles de hockey féminin (PWHPA), mais elle est sans doute aussi la plus en forme.

Le hockey fait partie de sa vie depuis qu’elle a six ans. Elle a aidé le Canada à remporter l’argent lors du tout premier Championnat mondial féminin des M18 de l’IIHF en 2008, et a participé à plusieurs camps et compétitions avec l’équipe nationale féminine de développement du Canada.

Elle a également passé quatre ans avec l’Université du Wisconsin et six saisons dans la Ligue canadienne de hockey féminin, alternant entre Montréal et Toronto, jouant avec et contre certaines des meilleures joueuses au monde.

« J’adore l’aspect collectif du hockey », explique la native de Sarnia, en Ontario. « Aller à la patinoire, voir les gens et tisser presque immédiatement des liens familiaux avec mes coéquipières, j’ai toujours adoré ça. Travailler pour atteindre un objectif commun et côtoyer tout le monde tous les jours, c’est ce qui me motive à poursuivre ma carrière. »


« J’en suis à mes derniers milles, mais le CrossFit me permet de maintenir la condition physique nécessaire pour jouer à un niveau élevé malgré mon âge. »

Le CrossFit, c’est la dernière passion de Carolyne Prévost. Il y a environ huit ans, alors qu’elle concluait sa carrière universitaire et avait été écartée du programme national de Hockey Canada, Prévost a découvert cette discipline. Elle voulait garder la forme : elle est rapidement devenue l’une des meilleures athlètes de CrossFit au Canada.

Le CrossFit est une forme d’entraînement par intervalles à haute intensité qui intègre des mouvements effectués dans la vie de tous les jours, comme la flexion des jambes, les tractions et les poussées.

« J’en suis tombée amoureuse, car, comme tout athlète, j’aime les défis », raconte Prévost. « Tout ce que je faisais me mettait au défi, et ce n’était pas répétitif ou ennuyant. Chaque jour, j’essayais quelque chose de nouveau, et je ne voulais que m’améliorer. L’aspect communautaire de la chose était aussi très agréable. Je m’entraînais avec d’autres personnes et il y avait une atmosphère d’équipe qui me manquait après l’université. Ça me plaisait beaucoup. »

Ce qui a commencé comme un simple moyen de garder la forme et de s’entraîner avec d’autres gens est devenu beaucoup plus. Prévost participe maintenant à des compétitions régionales, nationales et internationales; en 2018, elle s’est classée première au Canada et l’année suivante, elle a terminé 12e aux Jeux CrossFit, un événement dont l’objectif est de trouver la personne la plus en forme au monde.

Contrairement aux compétitions de sports traditionnels comme la natation et l’athlétisme, les épreuves auxquelles participent les athlètes des Jeux CrossFit ne sont pas connues d’avance. On y a déjà vu de la nage de fond, des parcours à obstacles, des soulevés maximaux (une répétition), de la marche sur les mains et de la montée à la corde. La force, la vitesse, l’endurance et les habiletés des athlètes sont sollicitées.

« J’aime vraiment avoir la possibilité de développer plusieurs facettes de la forme physique », explique Prévost. « Pour exceller en CrossFit, il faut travailler sur la vitesse et la puissance, mais aussi sur l’endurance. Il faut être un athlète complet. Comme j’étais une athlète multisports, le fait de ne pas avoir à me spécialiser et de devoir m’améliorer dans chaque discipline m’attirait. »

Prévost a pratiqué plusieurs sports au cours de sa vie; elle a même déjà représenté le Canada sur la scène internationale en taekwondo.

Elle se sert de son expérience pour motiver et inspirer la prochaine génération d’athlètes et de leaders canadiens. En effet, elle est enseignante à l’école secondaire Gaétan-Gervais, à Oakville. Elle y enseigne les mathématiques en 9e et 10e année, les sciences en 10e année et, bien sûr, l’éducation physique de la 9 e à la 12e année.

« Il y a tellement de sports qui me passionnent et je veux donner l’occasion à mes élèves d’en découvrir plusieurs, car on ne sait jamais ce qui les allumera », soutient Prévost. Je veux les faire bouger. Bien des enfants ne sont pas assez actifs. Je souhaite les amener à aimer un sport, individuel ou d’équipe, car on peut en tirer de bonnes leçons. Je trouve cela particulièrement important pour les filles. Elles sont nombreuses à abandonner le sport au secondaire et à se concentrer sur leurs études et leur future carrière, car contrairement aux garçons, elles n’entrevoient pas la possibilité d’évoluer à un niveau professionnel. »

Prévost se donne corps et âme au CrossFit et continue de se préparer pour les Jeux de 2021. Elle veut être toujours plus en forme et repousser les limites de son corps. Mais, malgré le temps et l’effort qu’elle consacre au CrossFit, il y aura toujours de la place pour le hockey.

« Je chérirai toujours les amitiés que j’ai forgées lors des camps de développement, de l’équipe des M18 et de l’équipe senior », souligne-t-elle. « J’ai rencontré des gens de partout au pays et appris beaucoup d’eux. J’ai eu la chance d’aller en Europe et de jouer contre de grandes équipes européennes. Je garde d’excellents souvenirs de ces expériences. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
dsaillant@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENP 2021-2022 : BLANCS 3 – ROUGES 2 TB (intraéquipe)
Le but en tirs de barrage de Dolan mène les Blancs à un gain.
ENP 2021-2022 : ROUGES 4 - BLANCS 1 (Intraéquipe)
Deux buts et deux aides pour McGregor dans un gain des Rouges.
CMF 2021 : CAN 3 – USA 2 PROL. (médaille d’or)
Poulin donne un 11e titre mondial au Canada en prolongation.
CMF 2021 : CAN 4 – SUI 0 (demi-finale)
Daoust marque encore et à deux reprises, et le Canada jouera pour l’or.
Horaire