katie lynn cumminsky bfl feature f

Partager son amour du jeu

Un lien avec sa ville d’origine a mené Katie-Lynn Cummiskey derrière le banc à Pownal, Î.-P.-É., et l’a aidée à gagner le prix de l’Entraîneuse de l’année BFL

Katie Brickman
|
11 juillet 2020
|

Katie-Lynn Cummiskey est fière de ses racines et c’est pourquoi elle redonne à l’Association de hockey mineur de Pownal.

C’est aussi une grande raison pourquoi la femme de 24 ans a remporté le prix d’Entraîneuse de l’année BFL (communautaire) pour l’Île-du-Prince-Édouard.

« J’étais sous le choc », confie Cummiskey. « Cela me motivera à continuer d’être une entraîneuse. »

Cummiskey dirige depuis l’âge de 15 ans. La saison dernière, elle occupait le poste d’entraîneuse-chef de l’équipe féminine bantam A des Red Devils de Pownal et elle a participé au programme Première Présence LNH/AJLNH.

« Mon père a eu une grande influence sur moi et j’ai pensé que ce serait une bonne chose de redonner à la communauté », explique-t-elle. « La première fois que j’ai sauté sur la glace en tant qu’entraîneuse, j’ai su que c’était quelque chose que j’aimerais continuer de faire. »

Cummiskey a joué au hockey quand elle était jeune au sein de l’Association de hockey mineur de Pownal et elle s’est jointe au Collège Holland pour étudier en kinésiologie.

Comme ses études lui demandaient plus de temps, elle a cessé d’être entraîneuse, mais elle a poursuivi son implication au sein du programme Première Présence LNH/AJLNH, qui permet aux nouvelles familles au hockey de vivre une expérience positive à coût réduit.

Tous les joueurs reçoivent un équipement de hockey Bauer de la tête aux pieds et apprennent les rudiments de ce sport dans un milieu amusant sur la glace.

« J’ai trouvé que c’était une belle initiative d’initier les enfants au hockey », raconte Cummiskey. « Ce programme permet d’enseigner les éléments fondamentaux du hockey aux jeunes. Avec un grand nombre d’entraîneurs sur la patinoire, aucun enfant n’est laissé à lui-même. »

Cummiskey a été entraîneuse au sein du programme au cours des cinq dernières années et c’est l’enthousiasme des jeunes qui la fait revenir d’année en année.

« Je deviens trop compétitive et je perds le contact avec ce sentiment qui fait que j’adore ce sport, mais c’est spécial de voir leur joie d’apprendre une nouvelle habileté et leurs visages s’émerveiller en apprenant ce sport. »

Cory Barlow est un entraîneur-conseil au sein de l’Association de hockey mineur de Pownal. C’est lui qui a soumis la candidature de Cummiskey pour le prix BFL.

« Quand j’ai découvert ce processus de mise en candidature, son nom a été le premier qui m’est venu en tête », lance-t-il. « Katie-Lynn peut prendre n’importe quel enfant au hasard et lui faire apprécier ce sport. »

Cummiskey a une approche empathique qui lui permet de créer un lien avec les jeunes athlètes. Barlow a un exemple de sa participation au programme Première Présence LNH/AJLNH où une jeune ayant un trouble d’apprentissage voulait essayer le programme, mais était hésitante à sauter sur la glace.

« J’ai demandé à Katie-Lynn de se servir de ses pouvoirs magiques et en 10 minutes, cette joueuse était sur la glace avec le sourire aux lèvres », témoigne Barlow.

Cummiskey pense que les sports sont pour tout le monde et dans cet exemple précis, elle ne voulait pas que la petite fille passe à côté de quelque chose.

« Mon oncle est aveugle et il a raté plusieurs occasions quand il était jeune, alors cette situation m’a touchée personnellement », dit-elle. « Souvent, des enfants peuvent être exclus de certaines activités. Il était important de s’assurer que l’enfant se sente incluse et qu’elle s’amuse. »

Cummiskey n’était pas dirigée par une femme quand elle jouait dans la division bantam. Lorsqu’elle a eu une entraîneuse derrière le banc, elle a senti une énorme différence.

« Les personnalités féminines s’harmonisent un peu mieux. Elles ont une approche du jeu différente, surtout dans les années de l’adolescence », exprime Cummiskey. « Je pense que pour les sports féminins, il est important d’avoir une femme – même si elle n’est pas entraîneuse-chef – pour parler derrière le banc. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
ssharkey@hockeycanada.ca

 

 

Videos
Photos
ENF : Merci Mel Davidson
Revivez les souvenirs de la longue carrière marquée de succès de Mel Davidson avec Hockey Canada.
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
Horaire