2021 news nhl draft zachary bolduc 2

Dans mes propres mots : Zachary Bolduc

Possible choix de première ronde de la LNH, le jeune hockeyeur parle de son parcours et donne quelques conseils aux joueurs de la relève.

23 juillet 2021
|

Le repêchage de la LNH est un grand moment dans ma carrière de hockeyeur. C’est une journée importante, mais c’est après que le vrai travail commence. J’ai encore beaucoup de choses à améliorer pour atteindre le prochain niveau. Ce n’est qu’un début.

Ma famille a toujours été très sportive. Le sport, c’est notre vie. J’ai pratiqué plusieurs sports dans ma jeunesse. Je jouais au soccer, au tennis et au baseball – j’ai même gagné une médaille d’argent avec l’équipe québécoise au Championnat national de baseball 13U en 2016. Mon petit frère joue au hockey et au baseball lui aussi, et mon père pratique encore le hockey. 

J’ai grandi à Trois-Rivières. À quatre ans, comme beaucoup d’enfants partout au Canada, j’ai commencé à jouer au hockey sur une patinoire extérieure avec mon père. Je suis tombé amoureux du sport immédiatement. J’ai d’abord fait un peu de patinage artistique pour me familiariser avec les points d’appui et gagner en aisance, puis je me suis consacré au hockey. Mon expérience de patinage m’a permis de progresser rapidement à mes débuts au sein de l’Association de hockey mineur de Trois-Rivières et de l’Association de hockey mineur de Bécancour.

J’ai vraiment perfectionné mon jeu à partir de la quatrième année du primaire, quand je me suis inscrit à l’Académie de hockey Denis Francoeur (AHDF). Denis voulait faire de nous de meilleures personnes d’abord, de meilleurs hockeyeurs ensuite.

Sur la glace, nous travaillions les habiletés individuelles, le jeu en espace restreint et le patinage intensif. De nos jours, le hockey est un sport ultrarapide et très technique. Travailler ma mobilité sur la patinoire et mon patinage intensif très tôt m’a vraiment aidé à exceller tout au long de ma carrière.

Si je suis ici aujourd’hui, c’est surtout grâce à l’Académie et aux méthodes de Denis. Je me sens vraiment fier et privilégié d’avoir vécu cette expérience. Denis a eu une bonne influence dans nos vies.

À 14 ans, j’ai arrêté de jouer au baseball et j’ai consacré toutes mes énergies au hockey. J’ai su que j’étais prêt à tout pour réaliser mon rêve le jour où j’ai vu mon nom sur la liste de repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Me retrouver sur la même liste que des joueurs hyper talentueux, ça a tout changé. C’est là que j’ai compris que je pourrais accomplir de grandes choses.

Plus motivé que jamais, j’ai eu la chance de démontrer mes habiletés et de représenter le Québec aux Jeux d’hiver du Canada 2015, à Prince George, où nous avons remporté l’or. Je n’avais pas un grand rôle dans l’équipe, mais je suis fier de ce que j’ai fait. J’ai trouvé une façon d’aider mon équipe à gagner. Ça a été une expérience marquante dans ma vie de hockeyeur.

Représenter sa province, c’est un énorme privilège; mais représenter son pays, c’est le rêve d’une vie. J’ai eu la chance de réaliser ce rêve quand j’ai été choisi dans Équipe Canada Rouges au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2019.

C’était la première fois que je portais le chandail orné de la feuille d’érable; c’est tout un honneur pour un athlète canadien. J’ai vécu une expérience incroyable. J’ai pu jouer avec quelques amis, et je suis très fier du travail que nous avons accompli pendant ce tournoi.

Mais cette expérience m’a fait comprendre une chose : il y a beaucoup de bons joueurs au Canada. Le niveau de jeu est tellement élevé qu’il faut donner le maximum jour après jour. J’ai compris rapidement que j’avais encore beaucoup de pain sur la planche pour atteindre le prochain niveau.

Comme la plupart des enfants canadiens, je regardais les matchs de la LNH et j’essayais d’imiter les meilleurs joueurs. J’ai grandi en appuyant les Canadiens de Montréal, et je compte maintenant suivre l’exemple de joueurs comme Nathan MacKinnon. C’est un joueur très habile, très rapide, qui cherche toujours à faire des jeux intelligents.

Je joue soit au centre, soit à l’aile. J’ai un style de jeu axé sur la rapidité et la robustesse. J’ai un bon tir, mais je peux aussi être créatif et faire des passes intelligentes. Comme je déteste perdre, je suis un compétiteur redoutable. C’est ma détermination qui me distingue des autres joueurs : je suis prêt à tout pour réaliser mon rêve de jouer dans la LNH.

Je dois faire beaucoup de sacrifices, mais je ne trouve pas ça difficile. Quand je veux quelque chose, je fais tout ce qu’il faut pour l’obtenir. Je dois bien manger, bien dormir, m’entraîner fort et prendre soin de mon corps. Je me dis toujours : « Tes efforts vont porter fruit. Si tu continues de t’entraîner et de travailler fort pour t’améliorer, peut-être qu’un jour tu auras la chance de jouer dans la LNH. »

Être repêché sera une expérience incroyable – un moment vraiment mémorable. Ma famille et quelques amis seront avec moi, alors ce sera très émouvant. Personnellement, je vois le repêchage comme une source de motivation additionnelle. Ce n’est qu’un début, et j’ai encore beaucoup de travail à faire pour atteindre le prochain niveau et jouer dans la LNH.

Ma famille m’accompagne dans mon parcours; elle est très fière de ce que j’ai accompli et de tout ce que j’accomplirai. Mon père est une grande source d’inspiration : il a toujours été là pour moi, tout comme ma mère, ma sœur et mon petit frère. Sans le soutien de ma famille, je ne serais probablement pas ici aujourd’hui.

Mon frère suit mes traces : il joue au hockey et a le même rêve. Si j’avais un seul conseil à lui donner, qui vaut pour tous les jeunes hockeyeurs, ce serait ceci : assure-toi que le plaisir est au rendez-vous. Apprends, progresse, pose des questions, deviens un meilleur joueur – mais le plus important, c’est que tu t’amuses.

Ça s’applique à moi aussi. Je ne changerais rien au parcours qui m’a mené jusqu’ici, mais si je pouvais dire une chose au jeune hockeyeur que j’étais, ce serait : ne te mets pas trop de pression. Tu joues au hockey pour t’amuser. C’est le but du sport : jouer avec ses coéquipiers et compétitionner.

N’oublie jamais pourquoi tu es là.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
dsaillant@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
FSMHF 2021 : Le Canada célèbre le hockey féminin
Voyez comment le Canada a célébré la Fin de semaine mondiale du hockey sur glace féminin en 2021.
ENP 2021-2022 : BLANCS 3 – ROUGES 2 TB (intraéquipe)
Le but en tirs de barrage de Dolan mène les Blancs à un gain.
ENP 2021-2022 : ROUGES 4 - BLANCS 1 (Intraéquipe)
Deux buts et deux aides pour McGregor dans un gain des Rouges.
CMF 2021 : CAN 3 – USA 2 PROL. (médaille d’or)
Poulin donne un 11e titre mondial au Canada en prolongation.
Horaire