2022 centennial cup ryan howe

Savourer chaque expérience

Cinq ans après avoir frôlé la mort, Ryan Howe apprécie les petits moments et la chance d’être le capitaine des Miners de Red Lake à la Coupe du centenaire

Katie Brickman
|
24 mai 2022
|

Ryan Howe ressent de la gratitude pour sa famille, ses amis et le hockey. Mais surtout, il est reconnaissant d’être encore en vie.

Aujourd’hui, il porte le « C » pour les Miners de Red Lake à la Coupe du centenaire 2022, présentée par Tim Hortons, mais il y a cinq ans, le jeune homme de Caledon, en Ontario, n’était pas certain de pouvoir avoir cette chance.

« C’était assez traumatisant de voir la mort de près, explique le joueur de 21 ans. Je suis reconnaissant d’être encore ici, j’apprécie davantage les petites choses de la vie. »

Il y a cinq ans, Howe a appris qu’il était atteint de la maladie de Crohn, qui cause une inflammation chronique du tractus gastro-intestinal.

Il a raté quatre mois d’école et été hospitalisé pendant six semaines au Hospital for Sick Children, à Toronto. On lui avait diagnostiqué une colectasie, une maladie rare qui survient lorsqu’il y a inflammation des couches profondes du côlon. Celui-ci cesse alors de fonctionner et se dilate.

« Il y avait de fortes chances que je doive subir une chirurgie, raconte Howe. Heureusement, j’ai évité le bistouri. Par contre, on a découvert que je faisais de l’anémie et que j’avais une carence en fer. »

En raison de sa maladie, Howe a perdu beaucoup de poids. En santé, l’attaquant pesait environ 165 livres. Pendant son hospitalisation, il a dégringolé à 99 livres, ce qui est d’autant plus énorme pour un athlète de 16 ans.

« J’ignorais si j’allais un jour pouvoir rejouer au hockey », confie-t-il.

À sa sortie de l’hôpital, il pesait 120 livres. Son objectif pendant sa convalescence était de regagner sa force.

« Je voulais devenir un peu plus fort chaque mois. J’ai eu beaucoup de mal cet été-là, car je n’avais pas beaucoup d’énergie. »

Lorsqu’il est retourné sur la glace pour sa deuxième saison au niveau M18 AAA avec les Senators de Mississauga, Howe était revenu à son poids d’antan, mais il n’était pas satisfait de son niveau de jeu.

« J’étais loin de jouer mon meilleur hockey, admet-il. C’était ardu. J’arrivais à peine à faire quelques foulées ou à soulever la rondelle; j’étais trop faible. Ça m’a pris beaucoup de temps pour revenir là où je voulais être. »

Tout au long de son parcours, il a compris que la vie pouvait changer en un clin d’œil et qu’il devait profiter de chaque petite chose.

« Après mon expérience, ma perspective sur le hockey – et sur la vie en général – a changé. J’avais 16 ans, j’étais très en forme et ça allait bien côté hockey. Un bel avenir se dessinait devant moi, mais malheureusement, tout a été chamboulé. Dès lors, ma santé est devenue ma priorité. »

Aujourd’hui, il ne tient aucune occasion pour acquise.

« Avec le recul, je me considère extrêmement chanceux de toujours pouvoir jouer au hockey. Les médecins ignoraient si j’allais pouvoir retourner sur la patinoire, et me voici à la Coupe du centenaire. C’est extraordinaire et j’en suis immensément reconnaissant. »

Howe doit continuer à suivre un traitement strict pour rester en santé. Toutes les six semaines, ses médecins du Mount Sinai Hospital lui envoient du Remicade, un médicament administré par perfusion – une procédure qui prend deux heures. Il doit également prendre une pilule de fer et des enzymes digestives tous les jours.

« C’est un jeune homme très spécial qui fait les choses de la bonne façon, souligne Geoff Walker, entraîneur-chef et directeur général des Miners. La vie ne l’a pas ménagé, et il en est ressorti plus fort. »

Témoin des progrès de Howe au cours des trois dernières saisons chez les Miners, Walker en a fait son capitaine cette année. La progression de l’attaquant sur la glace et à l’extérieur a eu une énorme influence sur ses coéquipiers.

« Son calme et sa maîtrise de soi déteignent sur le reste de l’équipe, ajoute le pilote des Miners. Ça me facilite beaucoup la tâche. Il s’est grandement épanoui. Ce n’est pas facile de déménager de Toronto à Red Lake, mais il a foncé tête baissée et a parfaitement assumé son rôle de meneur. »

Howe se sert de ce qu’il a vécu pour faire comprendre que les victoires et les défaites ne sont pas ce qui compte le plus, un message bien assimilé tout au long de la saison par les Miners.

« Oui, la victoire est importante, mais je voulais surtout que ce groupe soit soudé et nous avons réussi. Ces gars-là sont mes meilleurs amis. La Coupe du centenaire est un tournoi prestigieux, et c’est extraordinaire de pouvoir affronter les meilleures formations juniors A du Canada. Nous savons que nous sommes les négligés, mais nous voulons profiter du moment. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
dsaillant@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
FM18 : CAN 2 – FIN 0 (ronde préliminaire)
Le Canada perd malgré ses 40 tirs au but contre 17 pour la Finlande.
Coupe du centenaire 2022 : 29 mai (match de championnat)
Brooks est revenue de l’arrière et a battu Pickering pour gagner un troisième titre national.
CMM 2022 : FIN 4 – CAN 3 PROL. (médaille d’or)
Max Comtois crée l’égalité, mais le Canada termine avec l’argent.
Coupe du centenaire 2022 : 28 mai (demi- finales)
Brooks et Pickering ont confirmé leur place en finale du championnat national.
Horaire