Recherche

2022 esso cup host prince albert bears feature  m a i n
© Prince Albert Northern Bears

Les Bears obtiennent enfin leur chance

Après deux années de déceptions causées par la pandémie, les Bears de Prince Albert auront finalement la chance de prendre part à la Coupe Esso

Chris Jurewicz
|
19 avril 2022
|
|

Erin Kirkland n’est pas tout à fait prête à accrocher ses patins.

La joueuse native de Tisdale, en Saskatchewan, qui défend les couleurs des Bears de Prince Albert a encore un dernier tournoi à disputer. Toutes ces années de hockey mineur qui ont meublé son enfance du sport qu’elle aime se concluront avec la Coupe Esso 2022.

Kirkland fait partie d’un groupe de cinq patineuses de 17 ans – aux côtés de Paige Dawson, Taylor Leitch, Carnell Olsen et Sophia Zuck – qui termineront leur carrière au hockey mineur au Championnat national féminin des clubs de M18 du Canada.

Les cinq attendent depuis longtemps l’occasion de tenter la conquête d’un titre national. Les Bears devaient initialement accueillir la Coupe Esso 2020 avant son annulation au début de la pandémie de COVID-19. Prince Albert a ensuite été confirmée à titre d’hôte du tournoi de 2021, mais la pandémie a de nouveau contrecarré les plans.

Cette année, les Bears pourront enfin jouer leur rôle d’équipe hôte de l’événement, même si celui-ci a lieu à 765 kilomètres de leur domicile. Plus tôt cette saison, devant la propagation du variant Omicron au Canada, Hockey Canada et le comité hôte de Prince Albert ont décidé d’aller de l’avant avec la tenue du tournoi, mais en lieu neutre. Okotoks, en Alberta, a été désignée à cette fin au début d’avril.

« C’est vraiment spécial de pouvoir participer à la Coupe Esso », estime Kirkland, qui prendra la direction de l’Iowa Western Community College, où elle a obtenu une bourse d’études en softball, à l’automne. « J’ai joué avec ce groupe avant, quand on était censé accueillir l’événement en 2020, et tout le monde était très déçu que ça n’ait pas lieu. Pour bon nombre de joueuses, l’une des principales raisons de se joindre aux Bears était la Coupe Esso. C’est une occasion fantastique pour nous toutes. »

Prince Albert a dû composer avec son lot de hauts et de bas en 2021-2022. L’équipe a terminé la saison régulière avec une fiche de 10 victoires, 15 défaites, une victoire en prolongation et quatre défaites en pareilles circonstances, ce qui lui a valu le cinquième rang dans la Ligue de hockey féminin M18 AAA de la Saskatchewan, avant d’être balayée en trois matchs par les Stars de Saskatoon à l’amorce des éliminatoires.

Comme leur sort s’est confirmé aux mains des Stars le 9 mars, c’est donc dire que les Bears auront passé 68 jours sans disputer de match au moment d’entamer leur calendrier de la Coupe Esso le 16 mai contre le Lightning de Durham West, qui représente l’Ontario.

L’un des plus grands défis du club est survenu lorsque l’entraîneur-chef de longue date Jeff Willoughby a démissionné de son poste en janvier. L’entraîneur adjoint Steve Young, qui a dirigé les Warriors de Moose Jaw par le passé dans la Ligue de hockey de l’Ouest, a pris la relève.

Young avoue qu’il ne s’agissait pas d’un scénario idéal pour ses joueuses, mais se dit impressionné par leur capacité d’adaptation et leur volonté d’unir leurs efforts en vue de l’atteinte d’un but commun.

« Jeff et moi sommes différents et ne voyons pas les choses de la même manière, donc il y a eu des changements », admet Young. « Mais le noyau de l’équipe est demeuré en place. Nous avons tâché de poursuivre notre progression, d’améliorer certains aspects et de gagner quelques matchs.

« Nous formons une équipe, et c’est important que tout le groupe de 20 se serre les coudes. Nous ne misons pas sur une marqueuse ou une défenseure élite à la tête de l’équipe. Nous avons une formation équilibrée. »

Kirkland abonde dans le même sens.

« C’est tout à fait juste », dit-elle. « Ce n’est pas l’affaire d’une seule joueuse. Nous travaillons ensemble, en équipe, et tout ce que chacune de nous fait est pour le bien de l’équipe. C’est une bataille qu’on doit mener ensemble. Si on n’a pas le plein apport de chacune de nous, le résultat n’est généralement pas en notre faveur.

« C’était certainement un gros changement derrière le banc, mais on a voulu en faire une situation positive où ça devient à notre avantage. Ça a beaucoup aidé, et on a grandi comme équipe. On sait maintenant que, peu importe ce qui arrive, on doit rester unies et déterminées, car la Coupe Esso constitue un objectif de taille qui arrive à grands pas. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

ssharkey@hockeycanada.ca

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

jknight@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMPH 2024 : CAN 2 – USA 1 (médaille d’or)
Kingsmill a été sensationnel, et le Canada est champion mondial.
CMP 2024 : CAN 2 – CHN 1 (demi-finale)
Kovacevich et Cozzolino marquent et envoient le Canada en finale.
CMP 2024 : CAN 5 – CZE 1 (ronde préliminaire)
Dunn et McGregor marquent 2B; le Canada parfait en ronde préliminaire.
CMP 2024 : CAN 10 – ITA 0 (ronde préliminaire)
McGregor inscrit quatre buts pour le Canada, qui remporte un deuxième match.
Horaire