2022 wjac cale makar

Qu’est-ce que le Défi mondial junior A?

Les meilleurs joueurs junior A de quatre pays seront à Cornwall à la mi-décembre afin de montrer toute l’étendue de leur talent lors de cet événement annuel à découvrir, de retour après trois ans d’absence

Jonathan Yue
|
14 novembre 2022
|
Lors de la dernière édition du Défi mondial junior A (DMJA), tenue en décembre 2019, un jeune gardien de but du nom de Devon Levi avait volé la vedette, lui qui avait remporté le titre de Joueur par excellence et mené Canada Est jusqu’en période de prolongation du match ultime, passant à deux doigts de procurer une première médaille d’or à son équipe.

Un an plus tard, Levi brillait sur la plus grande scène du hockey junior, livrant dans la bulle d’Edmonton l’une des plus grandes performances devant un filet dans l’histoire du Championnat mondial junior de l’IIHF.

Les exemples de réussite comme Levi sont loin d’être rares au DMJA, de retour après une pause de deux ans due à la pandémie de COVID-19. Cinq équipes, soit Canada Est, Canada Ouest, les États-Unis, la Lettonie et la Suède, seront du tournoi, qui s’amorcera le 11 décembre à Cornwall, en Ontario.

Fondé en 2006 dans le but d’offrir une meilleure visibilité à tous les joueurs de la Ligue de hockey junior canadienne, le DMJA nous a habitués aux moments mémorables et aux performances historiques au fil des ans.

( Voyez la liste des noms les plus connus parmi les anciens du Défi mondial junior A .)

Lors de la toute première édition du DMJA à Yorkton et à Humboldt, en Saskatchewan, Kyle Turris avait connu un match de quatre buts – une marque inégalée encore à ce jour - et mené Canada Ouest vers un gain contre la Russie, en route vers la médaille d’or et le titre de Joueur par excellence.

À Langley, en Colombie-Britannique, Canada Ouest était devenu en 2011 la première équipe à concéder ses deux matchs de la ronde préliminaire (selon l’ancien format) et à remporter tout de même les grands honneurs, à l’issue d’une victoire enlevante sur ses rivaux de l’Est dans la dernière finale entièrement canadienne.

Au total, neuf patineurs qui comptent aujourd’hui au moins un match dans la LNH avaient pris part à cette rencontre – quatre avec Canada Ouest (Alex Kerfoot, Jujhar Khaira, Colton Parayko et Troy Stecher) et cinq avec Canada Est (Drake Caggiula, Justin Danforth, Ben Hutton, Devin Shore et MacKenzie Weegar).

Quatre ans plus tard, les représentants de l’Ouest du pays avaient pu compter sur quatre futurs choix de première ronde de la LNH – Tyson Jost (10e par le Colorado en 2016), Dante Fabbro (17e par Nashville en 2016), Dennis Cholowski (20e par Detroit en 2016) et Cale Makar (4e par le Colorado en 2017) – pour s’emparer de l’or au tournoi disputé à Cobourg et à Whitby, en Ontario.

Ce que l’on retient surtout de cette édition est sans doute la demi-finale endiablée qui avait opposé l’Est et l’Ouest. Avec la marque à égalité au deuxième entracte, Jost avait inscrit quatre points (1-3—4) et les deux clans avaient touché la cible neuf fois au total au dernier tiers, Canada Ouest s’imposant finalement 8-5.

Bien entendu, Makar est certainement le plus connu des anciens du DMJA. Nommé à l’équipe des étoiles en 2015, il avait répété l’exploit en 2016 à titre de capitaine de Canada Ouest, avant de poursuivre son parcours vers une brillante carrière professionnelle, lui qui compte déjà à son actif un trophée Calder, un trophée Conn-Smythe et une Coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado.

Les Canadiens ne sont toutefois pas les seuls à avoir laissé leur marque lors de ce tournoi. La liste d’anciens joueurs issus d’autres nations est tout aussi impressionnante, avec notamment la supervedette des Bruins de Boston David Pastrnak (République tchèque, 2012), l’impressionnant Elias Lindholm des Flames de Calgary (Suède, 2011) et un trio d’Américains – l’arrière des Islanders de New York Scott Mayfield (2010), l’attaquant des Sabres de Buffalo Vince Hinostroza (2012) et l’as pointeur des Coyotes de l’Arizona Nick Schmaltz (2013) – qui ont chacun reçu le titre de Joueur par excellence du tournoi.

On peut en dire autant du franc-tireur des Jets de Winnipeg Nikolaj Ehlers, qui a remporté l’honneur en 2014 avec une récolte de neuf points (6-3—9) en quatre rencontres et a aidé le Danemark à atteindre le match pour la médaille d’or à Kindersley, en Saskatchewan.

Cette année-là, les Danois participaient au DMJA en préparation au Championnat mondial junior de l’IIHF à Toronto et à Montréal. Cette fois-ci, c’est la Lettonie qui se prépare en vue du Mondial junior, qui aura lieu à Halifax et à Moncton.

Alors… serez-vous de la partie à Cornwall? Les billets sont maintenant en vente, et vous trouverez bien un forfait qui fera votre affaire, c’est certain.

Vous n’êtes disponible qu’en soirée? Il y a un forfait pour ça (six matchs pour 87 $). Vous voulez assister aux rencontres de la première journée uniquement, avec Canada Est et Canada Ouest? Il y a un forfait pour ça (deux matchs pour 32 $). Vous voulez assister seulement aux parties de la ronde des médailles la dernière fin de semaine? Il y a un forfait pour ça (quatre matchs pour 76 $).

Les billets sont en vente maintenant au HockeyCanada.ca/DMJA .

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

ssharkey@hockeycanada.ca

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

jknight@hockeycanada.ca

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMJ 2023 : CAN 6 – SVK 1 (match préparatoire)
Roy a récolté un but et une aide, et le Canada a battu la Slovaquie.
ENF 2022-2023 : CAN 3 – USA 2 PROL. (match 5)
Serdachny joue les héroïnes en prolongation, et le Canada reste en vie dans la série.
CMJ 2023 : CAN 6 – SUI 0 (match préparatoire)
Shane Wright inscrit un doublé, et le Canada blanchit la Suisse.
DMJA 2022 : Jour 6 – vendredi 16 décembre
Les États-Unis et la Suède ont conclu la ronde préliminaire sur une note victorieuse.
Horaire